À propos du métier

En quelques mots:

Il est important, pour débuter, de comprendre mon rôle d'éducateur comportementaliste et sa place pour mieux appréhender les méthodes utilisées.

Au cours de l'histoire beaucoup de travaux sur les animaux ont été menés et ont passionné les chercheurs de tous bords et de tous horizons. C'est seulement au début du XXième siècle que l'éthologie (étude du comportement animal dans son environnement naturel) est apparue et a été reconnue comme une science. Cette branche de la biologie, pour une compréhension plus globale du comportement, est apparentée et enrichie par de nombreux autres domaines tels que la psychologie, la neurologie, l'anthropologie, la physiologie etc...

Le chien (canis lupus familiaris) étant un animal de compagnie domestiqué, il n'est plus en contact direct avec son environnement "naturel" et ce depuis environ 15000 ans. Faisant force d'une très grande adaptabilité, il a su cohabiter avec l'homme et a peu à peu appris à s'intégrer dans nos foyers. Si certains de ses modes de fonctionnement ont disparu ou se sont atténués comme sa façon de se nourrir (plus de chasse) ou de se déplacer(sédentarisation) d'autres, eux, n'ont pas beaucoup changé : moeurs sexuelles et langage inter-espèce.
 

La profession de comportementaliste s'appuie sur la richesse de toutes ces études faites sur les animaux pour la retranscrire sur le chien dans notre société. Elle a pour but de vous éclairer sur les comportements de votre animal. Ce dit comportement ne naît pas de nulle part, c'est un long et complexe processus d'actions et de réactions d'un individu dans un situation donnée. L'éthologie s'appuie sur 4 fondements essentiels que nous reprendrons partiellement :

  • les processus cognitifs

  • leurs fonctions

  • l'ontogenèse du comportement

  • sa phylogenèse (apparition d'un comportement d'une espèce au cours de son évolution)

Lors des scéances comportementales de votre animal, nous verrons ensemble les facteurs déclencheurs qui engendrent ces comportements déviants sur votre chien (cognition), dans quel but fait-il telle ou telle action (leur fonction) et dans certains cas d'où viennent ces dits comportements (ontogenèse).

Pour les méthodes éducatives de votre compagnon, il est primordial de rappeler que chaque individu réagit et perçoit de façon différente son environement, par ce fait les méthodes utilisées seront, elles aussi, adaptées à chaque individu. Toutefois, le chien étant limité dans ses prises de décisions et sa compréhension globale de ce qui l'entoure, le conditionnement sera une part obligatoire pour palier ce manque. Il s'appuie sur deux principes : des stimuli forts et positifs, que nous appellerons le renforcement positif, et l'absence de stimulus ou stimulus négatif, que nous pouvons appeler inhibition négative.

Par exemple : votre chien n'a pas conscience du danger représenté par les voitures. Vous ne voulez donc pas qu'il descende du trottoir. Nous allons devoir le conditionner à y rester, à l'aide de stimuli forts et positifs tels que le jeu, de la nouriture, etc, et par l'absence de ces derniers s'il vient à descendre du trottoir. Au cours de son apprentissage, son comportement tendra à aller vers les attraits positifs pour délaisser ceux sans bénéfices particuliers. Nous aurons alors une inhibition rétroactive.

Contact

6 rue des bouquetins

31200 Toulouse France

​​

Tél :0681076162

yoannkoenig@gmail.com

  • Places Google Icône Noir
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Google+ Icon